Pourquoi il est important d’aider son prochain

« Aider son prochain » ?! J’imagine déjà votre tête. Non, je ne vais pas vous faire un cours de catéchisme et vous promettre une place au paradis. Je vous explique :

Cette semaine, j’ai eu beaucoup de mal à trouver du temps pour écrire cet article. D’ailleurs, ce n’est même pas l’article que j’avais originellement prévu de publier mais, comme à chaque fois… Quelque chose d’inattendu est survenu ! Cette semaine, nous avons aidé nos voisins.

Aider son prochain. Ma mère aidant nos voisins en promenant leurs chiens dans la forêt.
Ma maman aidant nos voisins

Vous voyez, ils sont tombés malades et ne pouvaient pas emmener leurs chiens en promenade. Si vous avez des animaux, vous savez bien qu’ils peuvent devenir assez insupportables s’ils ne sortent pas assez… Alors, ma maman et moi avons promené leurs chiens presque tous les jours. Et ces chiens sont habitués à faire des promenades de 3 km !

Nous nous sommes engagées à aider nos voisins en plus de devoir conduire mes grands-parents chez le docteur, d’aider ma soeur avec une présentation très importante et d’accomplir nos tâches habituelles.

Et vous, vous aidez les autres ?

Moi, je ressens toujours le besoin d’aider mais j’hésite souvent ou je n’ose pas. En fait, j’ai peur ! J’ai peur que :

  • Mon aide ne sera pas appréciée
  • Je vais faire plus de mal que de bien
  • Je vais offenser les gens en leur offrant mon aide
  • On va me rejeter
  • On va me juger…

Et la liste continue ! Mais en gros, on en revient toujours à mes inquiétudes, mes complexes et mes émotions. Et parfois, ces petites voix en moi deviennent si fortes que je préfère me taire et ne pas du tout proposer mon aide. Ce qui est… insensé ! Je devrais passer au-delà de mes doutes et de mes craintes. Je devrais tendre la main à ceux qui en ont besoin. Après tout, c’est bien d’eux qu’il s’agit. Pas de nous, leurs aides, leurs assistants. N’est-ce pas ?

Eh bien, fait assez drôle et étrange tout à la fois, si nous arrivons à dépasser nos inquiétudes…

Aider son prochain, ce n’est pas que pour les autres, c’est aussi pour notre bien !

En fait, il est même scientifiquement prouvé que nous en tirons un bienfait physique et mental.

Aider son prochain. Mes collègues et moi avec un grand sourire lors de notre journée de bénévolat à Washington, qui nous a permis de nous rapprocher.
Mes collègues et moi nous sommes rapprochés en faisant du bénévolat ensemble à Washington.

Les gens qui font du bénévolat, et donc aide gratuitement les autres (des étrangers ou des gens de leur communauté), y gagne le sentiment d’avoir un but dans leur vie, ce qui en retour à pour conséquences de :

  • Réduire leurs risques de dépression
  • Diminuer leur stress
  • Améliorer leur mémoire
  • Les empêcher de se retrouver isolés
  • Leur faire prendre de meilleures décisions pour leur santé…

Les chercheurs américains ont même donné un nom à ce phénomène et parlent du pouvoir physiologique de l’altruisme ou tout simplement des bienfaits de la gentillesse.

Alors, même si nous sommes inquiets, timides ou gênés, nous devrions aider ceux qui en ont besoin ! Pour eux, mais aussi pour nous !

Mais…

Il faut le faire pour les bonnes raisons !

Depuis quelques temps, je vois beaucoup de gens poster, sur les réseaux sociaux, des vidéos où ils font un soit-disant acte de bonté spontané. Certes, ils offrent un coup de main ou apportent leur aide à une personne dans le besoin, mais c’est une mise en scène dont ils tirent un profit personnel.

Le bénévolat, le soutien, l’assistance, l’aide… Tout cela, nous devons le faire…

  • Non pas pour en retirer un gain matériel
  • Non pas pour y gagner en abonnés, en reconnaissance ou en célébrité
  • Pas seulement quand nous sommes en public
  • Pas seulement devant la presse ou les caméras
  • Pas seulement quand nous pouvons nous filmer et montrer notre « bonne action » au monde entier

Mais quand les gens ont besoin de nous et parce que nous nous sentons véritablement concernés.

Comment peut-on « Aider son prochain » ?

Pour aider la communauté, vous pouvez :

  • Faire don des choses dont vous ne vous servez plus
  • Déposer des produits sains à une banque alimentaire près de chez vous
  • Faire du bénévolat

Lorsqu’il s’agit de vos amis, de vos voisins ou de votre famille, la meilleure manière c’est d’offrir votre aide ! Ne forcez pas les gens, en particulier si ce sont des personnes très indépendantes ou qui se sentent facilement mal à l’aise ou gênées.
N’aidez pas sans y être invités. Il vaut mieux demander. Ainsi, votre aide sera beaucoup plus utile et appréciée, et vous ne risquez pas d’offenser qui que ce soit ou de vous voir rejetés.

C’est exactement ce que ma maman a fait avec nos voisins ! Nous n’avons pas débarqué chez eux avec de la soupe, des médicaments ou des courses. Ma maman a demandé aux voisins ce dont ils avaient besoin. Comme ils n’en étaient pas sûrs, elle a listé les différentes choses que nous pouvions faire pour les aider et ils ont choisi « promener les chiens ». Ils n’y avaient pas pensé immédiatement mais, quand elle a offert cette possibilité, ils se sont rendu compte qu’ils ne pouvaient pas s’occuper de la promenade des chiens. Si elle ne le leur avait pas proposé, ils se seraient peut-être sentis trop gênés pour nous le demander.

Aider son prochain. Moi, souriante, en train de promener les deux chiens de nos voisins pour les aider.
Moi en train de promener les chiens des voisins

Alors, ne soyez pas timides et aidez votre prochain !

Nul besoin de voir les choses en grand. Nul besoin d’être riches. Il suffit juste d’être là, présents, pour les gens qui ont besoin de notre aide.

Mais… JE VOUS EN PRIE…

Ne laissez pas les gens tomber !

Ne faites pas de promesse que vous ne pouvez pas tenir !

Pour beaucoup de personnes (j’en fais partie), c’est déjà très difficile de demander un coup de main ou juste d’admettre qu’ils en ont besoin. Alors, si vous proposez de l’aide à quelqu’un et que cette personne l’accepte, honorez votre promesse et aidez-la.

Et si vous cherchez d’autres idées pour vous sentir mieux physiquement et émotionnellement, allez voir ma routine quotidienne.

A très bientôt !